(Nederlands) C37 tuning: de theorie

Explication théorique du traitement C37

De par son fonctionnement mécanique l’oreille humaine n’est pas exempte de résonances. Cela est dû  aux matériaux du conduit auditif qui sont constitués principalement de carbone. Comme  cette composition est pratiquement pareille pour chacun, les pointes de résonance se produisent toujours pour la même fréquence. Seule l’amplitude peut légèrement varier d’après la composition du tissu auditif environnant.

Ces résonances mécaniques déforment l’information transmise par l’oreille au système nerveux central. Ceci est néanmoins compensé par notre cerveau qui filtre l’information. Conjointement                  l’ impédance acoustique de l’oreille est plus élevée au niveau des pointes de résonance. Pour que l’oreille puisse enregistrer correctement cette information il est important d’adapter les impédances. Dans le cas contraire la distorsion due à la mauvaise adaptation des impédances sera plus significative que les signaux de faible amplitude contenant des informations de coloration et de spatialisation.

La laque C37 a été développée pour décaler le spectre des résonances mécaniques de sources sonores vers celui de l’oreille humaine. La résonance qui produit des distorsions dans des systèmes Hi-Fi peut être amortie le mieux  possible mais jamais éliminée complètement. Grâce au traitement C37 il est possible d’adapter le spectre de ces résonances à notre système auditif de sorte que la distorsion qui coïncide avec celle produite par l’oreille soit filtrée par le cerveau.

Conclusion

Le cerveau humain filtre les distorsions produites par le fonctionnement mécanique de l’oreille de sorte qu’elles ne sont plus perceptibles. En faisant coïncider le spectre à l’intérieur duquel les distorsions des équipements audio se produisent avec le spectre où les distorsions de l’oreille sont filtrées par le cerveau, celles-ci sont également filtrées.

C’est le résultat obtenu avec le traitement C37.

Les commentaires sont fermés.